Rechercher
  • Clinique vétérinaire du Pont de Neuilly

Inflammation des voies respiratoires supérieures chez le chat !






Léo est un magnifique British Longhair d’un an et demi qui souffre d’une inflammation des voies respiratoires supérieures. Il a déjà été opéré par le Dr Benaim et Itivet Paris à l’âge de 6 mois d’une surinfection des sinus qui a nécessité un curetage. Malgré quelques mois d’amélioration, la propriétaire de Léo s’inquiète en raison du retour du pus qui s’écoule de son nez.


A la Clinique, Léo nous en fait d’ailleurs une démonstration en direct : un « crachat » visqueux est expulsé de son nez . Cela permet au Dr Bedossa, qui l’examine, de faire un meilleur diagnostic : le fait de voir « en direct » ce crachat est une data précieuse qui permet de faire la différence entre les propos rapportés par la propriétaire et ce que lui-même peut constater. Le Dr Bedossa peut ainsi confirmer sa recommandation : aller plus loin dans l’exploration, en opérant à nouveau Léo.


Léo souffre en effet probablement d’une rhinite chronique : c’est une atteinte chronique des cavités nasales et des sinus frontaux. Cette condition chronique est aussi liée au fait que ce soit un chat à face plate. Léo est hélas l’une des si nombreuses victimes de la sélection artificielle : pour obtenir des chatons et des chiots de race toujours plus typés (face très plate par exemple), toujours plus « beaux », toujours plus « à la mode », les éleveurs font naître des individus malades et/ou handicapés, qui, pour certains, souffrent de leur condition toute leur vie…





@Clinique vétérinaire du Pont de Neuilly

4 vues0 commentaire