Rechercher
  • Clinique vétérinaire du Pont de Neuilly

Allergies du printemps chez le chien !



Georges est un Bouledogue français de 10 ans qui, chaque printemps depuis quelques années, présente les mêmes symptômes : démangeaisons au niveau des yeux qui dégénèrent ensuite en conjonctivite et en ulcère. Cette année, Georges présente une nouvelle fois ces symptômes à partir du mois de mars, mais de façon plus intense encore qu’à son habitude.


Le Dr Thierry Bedossa suspecte chez lui une dacryo-adénite : inflammation et infection des glandes lacrymales qui ont pour objectif de sécréter des larmes pour hydrater la cornée.


C’est cette sécheresse de la cornée qui va ensuite favoriser l’apparition d’ulcères comme dans le cas de Georges. Pour ce chien, beaucoup de spécialistes recommandaient l’intervention chirurgicale.


En s’armant de patience et dans l’intérêt du bien-être de notre patient, le Dr Bedossa a décidé de temporiser le traitement pour éviter une intervention chirurgicale douloureuse et avec certaines complications post-opératoires que Georges aurait pu ne pas supporter.


Aujourd’hui, après deux mois de traitement et un suivi très régulier de nos vétérinaires, nous constatons avec la plus grande joie que Georges est guéri ! Le test fluo ne révèle plus la présence d'ulcères et on ne note plus aucun signe de conjonctivite ou de sécrétion.


Nous avons d’ailleurs exactement le même exemple avec la petite Nubia, hospitalisée à la clinique. Alors que d’autres vétérinaires avaient déjà condamné son œil, nous avons pris le temps de le traiter en espérant une récupération. Quelques semaines plus tard, l’œil de Nubia est pratiquement guéri ! A la clinique vétérinaire du Pont de Neuilly, nous préférons toujours temporiser la prise d’un traitement avant de prendre une décision aussi radicale que celle d’une chirurgie comme un retrait de l’œil.




@Clinique vétérinaire du Pont de Neuilly

10 vues0 commentaire